Magistral Denis Lynch dans le Longines Grand Prix de Hong Kong

Hong Kong
  • Dimanche 17 Février 2019
  • 08:00Sport
  • Partager

C’est un époustouflant final que cette septième édition du Longines Masters de Hong Kong a livré à un public de plus en plus passionné et de plus en plus imposant. Le palmarès, déjà fort prestigieux, du Longines Grand Prix de Hong Kong s’est enrichi d’un nouveau nom illustre. Celui de l’Irlandais Denis Lynch qui signait là la plus belle des ses sept victoires en Grands Prix internationaux, la première avec Chablis, qui se voyait remettre le Trophée par Mme Carrie Lam, Chef de l’exécutif de Hong Kong.

Ses pairs et les experts avaient, pour beaucoup, prononcé son nom quand il s’agissait de se livrer au petit jeu des pronostics. Il en avait eu vent, mais il en faut plus pour perturber l’Irlandais : « La pression ? C’est pour les pneus ! Il reste que cette victoire est exceptionnelle, c’est définitivement l’une de mes plus belles, et je suis heureux d’avoir ce cheval très compétitif. C’était un parcours difficile aujourd’hui, mais Frank Rothenberger a fait du bon boulot en ne laissant filtrer que deux double sans-faute ». Le Longines Grand Prix se dispute en effet en deux manches et tout peut être remis en question dans la seconde. Mais à Hong Kong, la logique et la justice ont eu le dernier mot : ce sont les trois seul sans-faute de la très difficile première manche, que l’on retrouvait sur ce podium très courtisé. Le Suisse Pius Schwizer, premier à avoir signer un sans faute avec About A Dream et le Français Simon Delestre, avec Uccello de Will, ont donc rejoint l’Irlandais. Point commun entre ces trois cavaliers : ils montaient tous un cheval relativement jeune et récemment arrivés dans leurs écuries : « Cela fait trois mois qu’Uccello est arrivé chez moi, confirmait le Français. Quand j’ai vu la rapidité du parcours de Denis, je savais que je n’avais aucune chance de le battre. Alors j’ai choisi l’option d’un parcours sans faute plutôt que rapide ». Avec également un jeune cheval, le Suisse Pius Schwizer, lui, a pris ce risque, ce qu’il a payé d’une faute qui, heureusement, ne l’a pas écarté du trio de tête : « Cette faute, c’est aussi un manque de chance ou peut-être un manque d’expérience de mon cheval. En tout cas, avec lui, je vois l’avenir en rose. Je tiens à souligner que ce Longines Masters de Hong Kong est un concours exceptionnel qui ne peut que grandir encore, toutes mes félicitations à Christophe Ameeuw ». Un avis partagé par ses deux collègues… Simon Delestre : « Cela fait sept fois que je viens et chaque année, je vois cet événement progresser. Le public devient connaisseur au fil des éditions » ; Denis Lynch : « Je vois ce concours grandir d’année en année et je remarque que le public nous soutient de plus en plus ».

Exponentielle croissance

Des compliments qui allaient bien sûr droit au cœur du créateur des Longines Masters : « C’est vrai que l’on voit la différence entre la première et la septième édition. Cette année, toutes les sessions ont fait carton plein, le nombre d’exposants a doublé. Et rien ne peut arrêter cette croissance car le potentiel de l’AsiaWorld Expo est sans limite. S’il le faut, le Longines Masters pourra s’étaler sur les halls voisins, alors oui, c’est sûr, l’événement grandira encore ! » Christophe Ameeuw se réjouissait particulièrement de l’apport de ce Longines Masters de Hong Kong à l’équitation asiatique : « La bonne nouvelle, ce sont les progrès des cavaliers asiatiques. Ils étaient sept cette année et il y a eu cette magnifique victoire de la Chinoise Yunjing Ella Wang dans le Masters Power Maserati Trophy, le beau classement de la Japonaise Hikari Yoshizawa dans le Longines Grand Prix aujourd’hui et les belles prestations des jeunes dans les épreuves "Hong Kong Jockey Club Asian Junior" avec une première victoire Hongkongaise à domicile signée Vincent Zi-Xiang Capol. Il faut remercier ici les meilleurs cavaliers du monde comme Denis, Simon et Pius qui viennent jusqu’ici pour créer cette émulation parmi ces cavaliers asiatiques. Et ils savent qu’ils sont les bienvenus dans deux mois à New-York ». Rendez-vous est donc donné à New York – Long Island du 25 au 28 avril 2019, au NYCB LIVE, siège du Colisée de Nassau. La fabuleuse saga des Longines Masters ne s’arrête jamais !