Un nouveau Belgique-France dans le Prix de la Laiterie de Montaigu

Paris
  • Vendredi 30 Novembre 2018
  • 20:00Sport
  • Partager

Les épreuves Masters One ont débuté lors cette deuxième journée du Longines Masters de Paris avec le Prix de la Laiterie de Montaigu proposant un plateau constitué des meilleurs cavaliers du monde.

Pour cette première « grosse » épreuve à barrage du week-end pour les cavaliers du CSI5*, ils étaient douze sur les quarante-cinq partants à se déjouer les pièges du chef de piste, Franck Rothenberger. Cinq cavaliers français, deux Américains, un Suisse, un Autrichien, un Belge, une Australienne et un Néerlandais se sont retrouvés sur cette piste mythique pour la finale au chronomètre qui s'est finalement conclue en un véritable match France-Belgique.

Si les Français Alexis Deroubaix et Thierry Rozier se sont avérés très rapides et ont réalisés des parcours parfaits, c'est le cavalier belge Grégory Whatelet, vainqueur du Longines Grand Prix ici-même en 2016, qui aura mis les deux Bleus d'accord en s'octroyant la victoire, en selle sur Iron Man van de Padenborre. « Evidemment, je suis ravi de débuter le week-end de la sorte ! Je suis vraiment content, parce que je sens Iron Man à l'aise sur ce niveau-là alors qu'il était blessé en début de saison. C'est la première épreuve qu'il fait sur cette piste, et il la remporte ! Il se comporte vraiment bien et monte progressivement en puissance, et je le monterai dans le Longines Grand Prix dimanche. C'est toujours un plaisir de venir au Longines Masters de Paris, c'est un concours qui est très bien organisé, un très bel événement, et il me réussit sportivement ! », se réjouissait Grégory Wathelet.